Tirages

Doit-on utiliser les cartes renversées?

Le Pendu

Posons tout de suite une question de vocabulaire: je suis assez peu partisan de l’idée d’utiliser le terme de ‘à l’envers’, car il sous-entend que la carte n’est pas dans le bon sens. Un peu comme on reproche à quelqu’un d’avoir ‘tout fait à l’envers’. Il est à mon avis préférable de parler de renversement.

Ensuite, il convient de parler des règles (doit-on les lire ou non?): il n’y en a pas!

Le rapport que nous entretenons tous avec le jeu est personnel. Certains individus seront si gênés par le renversement des cartes que cela les mettra mal à l’aise au point qu’ils préféreront s’en passer. D’autres les incorporeront au mécanisme de lecture. Il est surtout important de sentir que telle ou telle manière d’utiliser le jeu correspond à votre caractère. Il faut être à l’aise avec le tarot. La confiance que l’on doit avoir lorsque l’on travaille à son contact ne doit pas être entachée par des réserves dues à un protocole méthodologique.

Néanmoins…

Mais alors, doit-on utiliser les cartes renversées?

La première idée préconçue que l’on peut développer concernant le renversement des cartes consiste à se dire que la lecture devient négative. Or, on n’a pas envie de lire du négatif. Même si l’on s’en défend, on entretient toujours l’espoir que le tirage nous sera favorable. Il y a un peu du syndrome de la ‘diseuse de bonne aventure’ là-dedans, car on n’aime pas la ‘mauvaise aventure’. Il est vrai que personne n’a le désir de s’entendre dire que non, le projet va connaître des difficultés, que l’autre personne ne s’intéresse pas à vous, qu’il va falloir attendre, que notre point de vue est incorrect, qu’il vaut mieux en rester là, etc. ‘Miroir, miroir, dis-moi que je suis la plus belle… et surtout pas autre chose…!

Apaiser son esprit

Il ne faut pas non plus imaginer que les problèmes décelés par le tirage correspondent à une destinée. Au contraire, le jeu est là pour aider, et c’est en regardant froidement et posément les messages que nous avançons. Le tarot ne nous veut pas de mal ni nous déprimer! Le tarot est neutre: avec l’aide de notre lecture, il exprime les faits.

Ne pas oser se frotter aux problèmes n’aide en rien, et même, rend la consultation finalement assez inutile. Ce serait comme aller chez le psy et rester silencieux pendant les séances.

L'intérêt des cartes renversées

Doit-on utiliser les cartes renversée? Oui. Car en premier lieu, il est indispensable de considérer les aspects négatifs d’une carte dans une position donnée. Si on fait l’impasse sur cette variation de significations, on risque de ne pas être en mesure de déceler les blocages inhérents à la question. Or, un consultant, ou vous-même, utilise le tarot pour obtenir une réponse ou un conseil face à une difficulté. Il est indispensable de mettre le doigt sur les problèmes (on en a tous et ce n’est pas une honte) afin de pouvoir corriger notre pensée, nos attitudes, etc. (voir comment poser la question)

Ce d’autant plus que nous ne venons pas chercher une simple marche à suivre pour se tirer d’un embarras, plutôt qu’à mieux comprendre les blocages que nous devons dépasser. Si nous ne les isolons pas, si nous ne les reconnaissons pas, nous n’avançons pas.

Une carte renversée pointe le problème du doigt mais nous offre également les moyens et les conseils pour les résoudre.

Il est donc préférable de tenir compte des messages apportés par le renversement. C’est peut-être délicat à accepter au moment du tirage, mais on s’en sort grandi au final.

Pour finir

Enfin, le renversement n’exprime pas forcément une dimension négative. Si on tombe sur un IX d’épées ou un VII de coupes à l’envers, la signification est franchement plus positive que si la carte était sortie droite! Ou encore, si un consultant se questionne depuis longtemps sur l’opportunité de lancer un projet et que Le Pendu tombe renversé, cela signifiera clairement qu’il est temps de passer à l’acte: quoi de plus positif que cela?

De manière générale, les cartes droites montrant des faiblesses ou des erreurs, des problèmes ou de mauvaises passes, deviennent positives dès lors qu’elles sont renversées. Parfois encore, d’autres pas forcément négatives à l’endroit (on a parlé du Pendu) possèdent aussi une autre dimension positive lorsqu’elles sont renversées.