Arcanes mineursSymbolisme

Les quatre éléments des arcanes mineurs

Les quatre éléments des arcanes mineurs sont liées symboliquement à quatre éléments de base: Le Feu, l’Eau, l’Air et la Terre.

Ces éléments, extérieurs à l’être humain, permettent aux cartes mineures d’être plus à même de nous parler des situations particulières, au contraire des majeures qui concernent davantage notre moi intérieur et nos tendances générales. Bien connaître les signification de ces éléments est indispensable à la lecture du tarot.

Un peu d'Histoire...

La théorie des quatre éléments n’est pas nouvelle et ne naît pas avec le tarot.

À l’origine, certains philosophes présocratiques au V° siècle av. J.C. formulent l’hypothèse selon laquelle tout corps dans l’univers serait constitué d’un assemblage de ces quatre éléments. Cette idée va arriver en Europe au XII° siècle par le biais des écrits d’Aristote que l’on redécouvre, et sera intégrée à la vision chrétienne.

Cette vision va connaître un énorme succès en étant appliquée aux recherches philosophiques et scientifiques au cours des siècles.

Les quatre éléments des arcanes mineurs dans le détail

Le Feu et les bâtons

Le bâton représente la force à l’état primordial, la puissance autonome, celle qui bourgeonne et croît d’elle-même.

C’est le désir dans tous les sens du terme qui nous amène à entreprendre, à créer (artistiquement ou non), à nourrir une passion, à gérer notre sexualité. Sans cette force, rien n’est possible puisqu’aucun moteur, aucun germe ne viendrait nous pousser à agir.

Le Feu, le feu sacré comme on dit, consomme, attise, entretient l’énergie, agit dans la matière. Il est le premier élément, le plus authentique (quoi de plus naturel que le bois du bâton). Il nous relie aux forces de la nature, à sa force initiale.

L'Eau et les coupes

Les coupes représentent l’émotion, le coeur. L’eau est concrètement, physiquement présente dans l’être humain. Liquide amniotique, salive, sécrétions…

L’eau est sensible aux influences de la lune (les marées) et de ce fait, est symboliquement rapprochée aux cycles et à l’inconscient.

Les récipients (coupes, calices, verres de l’amitié, Graal…) sont des outils de partage humain, collectifs, religieux. Ils créent des liens.

L'Air et les épées

Le son de l’air lorsque l’épée vole. L’épée de l’impartialité (les multiples représentations de la justice tenant son épée à double-tranchant) et des décisions (le noeud gordien que tranche Alexandre)…

L’épée est rattaché à l’intellect, à la pensée, aux idées pures. Nous faisons d’autant plus appel à ses qualités que notre société occidentale met les capacités intellectuelles au tout premier plan (les passions Feu sont souvent bridées; l’émotionnel Eau doit être contrôlé et l’individualisme privilégié).

L’épée tranche, pour départager le vrai du faux, mais aussi pour épurer, enlever l’inutile, non pas par ressenti, mais par pragmatisme et évaluation. Le double-tranchant signifie bien qu’il y a d’un côté le juste, et de l’autre le faux.

La Terre et les pentacles (ou deniers)

Au contraire du Feu, de l’eau qui coule, et de l’Air, on peut tenir de la Terre dans ses mains. L’élément est concret, solide, et les pentacles représente donc la matérialité, les possessions, le physique, l’argent. Ce n’est pas par hasard que le nom de cette couleur est ‘denier’ dans le tarot de Marseille, ancien nom de monnaie.

Si elle est importante, la dimension financière à laquelle on rapproche souvent les deniers n’a jamais occupé tout l’espace symbolique de la Terre. Et le changement de nom pour ‘pentacle’ permet de bien réaliser que d’autres manifestations sont à l’oeuvre. En particulier le fait que l’on ne puisse créer à partir de rien: il faut un apport en capital, mais aussi une relation à l’ordre social, comme des échelles proposant leurs degrés pour y prendre pieds sous peine ne n’avoir rien pour monter.